Toutes les attractions

La Condamine

Grand Prix Monaco F1

Cela semblait impossible et pourtant...
 
Créé en 1929 par l’Automobile Club de Monaco,Grand Prix Monaco F1 est l’une des plus anciennes et prestigieuses compétitions automobiles de la planète.Son organisation a même les rues de la Principauté en fait un évènement unique, devenu mythique au fil du temps. Les plus grands champions de Formule 1 ont écrit leur légende sur ce circuit urbain dont chaque virage est connu et reconnu des passionnés de sport automobile. Avec six victoires à son actif, Ayrton Senna en demeure toujours le maître absolu, devant Michael Schumacher et Graham Hill, tous deux vainqueurs à cinq reprises.

Voir le plan

Circuit de Monaco

Premier Grand Prix

1929

Nombre de tours

78

Distance course

260.286 KM

Record du tour

1:18.063

Longueur circuit

3.337 KM

Voir l'emplacement
Voir l'emplacement
Voir l'emplacement
Voir l'emplacement
Voir l'emplacement
Voir l'emplacement
Voir l'emplacement
Voir l'emplacement

Virage Sainte-Dévote
Le premier virage du Grand Prix de Monaco au bout de le Boulevard Albert 1er est le théâtre de nombreux accrochages juste après le départ. Il porte le nom de l'Eglise Sainte-Dévote, la Patronne de Monaco et de la Corse.

Le Casino
Entre le troisième et le quatrième virage de la course, les bolides traversent la Place du Casino après avoir longé l'Hôtel de Paris. Des F1 dans un décor "Belle Époque", une image magique et mythique du sport automobile.

Le Tunnel
Après être redescendus de la Place du Casino via les virages du Fairmont et du Portier, les pilotes empruntent la longue courbe du Tunnel à 250 km/h vers le Port Hercule. C'est l'une des portions les plus rapides du circuit.

Nouvelle Chicane du Port
Cette chicane installée en 2010 créé une forte zone de freinage quelques centaines de mètres après la sortie du Tunnel. Après un enchaînement gauche-droite, les F1 entament le contournement du Port Hercule.

Virage de la Rascasse
Portant le nom de l'établissement contourné par le circuit, ce virage fait sortir les pilotes du Port Hecule pour rejoindre le Boulevard Albert 1er via le virage Anthony-Noguès (également connu sous le nom de Virage du Gazomètre).

Chicane de la piscine
Après le virage du Bureau de Tabac, le virage Louis-Chiron est une entrée spectaculaire dans la Chicane de la Piscine qui contourne le Centre Nautique Rainier III sur le Port Hercule.

Boulevard Albert 1er
Lieu du départ et de l'arrivée du Grand Prix, le Boulevard Albert 1er est la portion la plus rapide du circuit, les F1 dépassant les 260 km/h devant la loge princière, où le vainqueur reçoit ensuite son trophée des mains du Prince Souverain.

Le Fairmont
Il s’agit du virage le plus lent de tout le championnat de F1 ! Les pilotes le prennent à seulement 48km/h ! Il porte le nom de l’hôtel qui lui fait face aujourd’hui le Fairmont Hotel, autrefois le Loews.

Cliquez sur les balises rouges sur la carte pour afficher les spots.

Historique

Tour d’honneur princier

Toujours en 1929, le Prince Louis-II effectue le tour d’Honneur du circuit, conduit par le journaliste et directeur de course, Charles Faroux, et accompagné par Antony Noghès.

Fils du président de l’Automobile Club de Monaco, Alexandre Noghès, celui-ci avait travaillé avec acharnement durant quatre ans pour la tenue de cet évènement dont il était alors l’un des seuls à penser qu’il prendrait rapidement une envergure internationale… Depuis, il n’est pas un seul grand prix sans que le prince souverain n’effectue ce tour d’honneur…

Historique

Williams et Bugatti premiers vainqueurs

La grille de départ du tout premier Grand Prix Monaco F1 en 1929.

Après avoir improvisé des essais la veille de la course sous les fenêtres de riverains médusés, William Grover-Williams remporta l’épreuve sur une Bugatti T35B. Seuls trois pilotes bouclèrent les 100 tours d’un circuit long de 3,189 km qui a depuis été l’objet de nombreuses évolutions visant à améliorer la sécurité et le spectacle. Il mesure aujourd’hui 3,340 km, mais la course a été réduite à 78 tours.

Légendes

Sur une Bugatti 51, Louis Chiron vient de remporter le troisième Grand Prix Monaco F1. Il demeure l’unique pilote monégasque à figurer au palmarès de l’épreuve.

vainqueur en 1931
Louis- Chiron

Sous les yeux médusés des spectateurs, « El Maestro » Fangio fonce vers sa première victoire en 1950, pour la deuxième course du premier championnat du Monde des pilotes. Sa légende est aujourd’hui entretenue par un mémorial situé sur le Port Hercule

vainqueur en 1950
Juan Fangio

Vainqueur de l’épreuve pour la seconde fois en 1958, le Français Maurice Trintignant vient de recevoir son trophée et prend la pose avec le couple princier.

vainqueur en 1955 et 1958
Maurice Trintignant

Sacré pour la seconde fois en 1964, l’anglais Graham Hill s’apprête à être récompensé par le Prince Rainier III. Après un cinquième succès en 1969, il détiendra le record de victoires durant 24 ans !

vainqueur en 1963, 1964, 1965, 1968 et 1969
Graham Hill

Après sa deuxième victoire en Principauté, quelques semaines avant son terrible accident du Nürburgring, le voici descendant du podium sous le regard du couple princier.

vainqueur en 1975 et 1976
Niki Lauda

Ayrton Senna fête son premier succès à Monaco en 1987 avec Lotus. Cinq autres suivront avec McLaren, faisant de lui le recordman de victoires en Principauté.

vainqueur en 1987, 1989, 1990, 1991, 1992 et 1993
Ayrton Senna

En 1997, le pilote allemand remporte son troisième Grand Prix Monaco F1, le premier sous la bannière rouge de Ferrari. Son cinquième succès en 2001 lui permet de rejoindre Graham Hill au palmarès.

vainqueur en 1994, 1995, 1997, 1999, 2001
Mickaël Schumacher

Trente ans après son père, Kéké Rosberg, Nico Rosberg remportait le Grand Prix Monaco F1 pour la toute première fois en 2013. Lui qui a grandi et réside toujours en Principauté s’est également imposé en 2014 et 2015.

vainqueur en 2013, 2014 et 2015
Nico Rosberg
vainqueur en 1931
vainqueur en 1950
vainqueur en 1955 et 1958
vainqueur en 1963, 1964, 1965, 1968 et 1969
vainqueur en 1975 et 1976
vainqueur en 1987, 1989, 1990, 1991, 1992 et 1993
vainqueur en 1994, 1995, 1997, 1999, 2001
vainqueur en 2013, 2014 et 2015

Grand Prix Monaco F1