Toutes les attractions

Le Rocher

Le Rocher originel

Protégeant des éléments les premiers hommes recensés sur le territoire, environ 300 000 ans av. J-C, le Rocher a toujours été convoité pour sa position stratégique. Les Ligures furent les premiers habitants sédentaires de Monaco. Les Phocéens, les Romains, les Sarrasins, ainsi que des tribus barbares, s’y succédèrent jusqu’au XIe Siècle. Le nom de Monaco provient de l’époque phocéenne, avec la fondation de la colonie Monoïkos au VIe Siècle av. J-C.

I

Le Rocher

L'oeuvre de Malizia

Ce n’est qu’en 1215 qu’un détachement de Gibelins entama la construction d’une forteresse sur le Rocher, ces derniers lançant sans le savoir l’époque moderne de Monaco. En 1297, dans la nuit du 7 au 8 janvier, c’est déguisé en moine franciscain que François Grimaldi parvint à s’emparer du Rocher, gagnant le surnom de Malizia (François le Malin). Ainsi naissait la Maison Grimaldi, laquelle règne toujours sur Monaco sept Siècles plus tard.

II

Le Rocher

Deo Juvante

Les Armoiries de la Maison Grimaldi mettent en scène deux moines armés d’une épée en hommage à la légende de « Malizia ». Aux abords du Palais, une statue est dédiée au premier Grimaldi du Rocher, tandis que les supporters ultras de l’AS Monaco en ont fait leur emblème. La devise « Deo Juvante » figurant aussi sur le blason monégasque signifie quant à elle : « Avec l’aide de Dieu ».

III

Le Rocher

Les institutions et le sacré

Le Rocher n’abrite pas seulement le Palais Princier, il regroupe en effet toutes les institutions du pays. On y trouve le Conseil National (Parlement monégasque), le Gouvernement, la Mairie, le Conseil Communal, la caserne des Carabiniers du Prince, ainsi que des tribunaux et une prison qui est littéralement accrochée à la roche. C’est la partie la plus ancienne de la Principauté, avec sa vieille ville et la grande cathédrale qui fut rénovée au XIXe Siècle.

IV

Le Rocher

La vision Prince savant

Pour se rendre du Palais Princier au Musée Océanographique, les Jardins St-Martin offre une promenade magique au-dessus de la Méditerranée. Parsemé de plantes rares, parfois endémiques, il met en scène une statue d’Albert 1er, puis vous conduit jusqu’au Théâtre Antoine, véritable balcon sur la mer d’un côté, et le Port Hercule de l’autre. Certains jours, on y aperçoit même les reliefs corses, une vision magique !

V

V

PrécédentSuivant