Toutes les attractions

Monte-Carlo

Monte-Carlo Rolex Masters

Crée en 1897, le tournoi de Monte-Carlo est l’une des plus anciennes compétitions de tennis au monde.

 
Au fil des ans, il est devenu l’un des tournois les plus importants du circuit ATP. Classé dans la catégorie des Master 1000, il fait partie des rendez-vous majeurs du tennis mondial, juste derrière les quatre tournois du Grand Chelem.
Organisé sur la terre battue du mythique Country Club de Monte-Carlo, il précède chaque année le tournoi de Roland-Garros, dont il annonce souvent la tendance. Vainqueur en 2016, Rafael Nadal s’y est ainsi imposé neuf fois, autant que lors de la quinzaine parisienne !

109

éditions

Depuis 1897, il n’y a qu’en période de guerre que le tournoi n’a pas eu lieu (1914-18 et 1940-45). 2017 verra se dérouler la 110e édition

56

joueurs

s’affrontent chaque année à Monte-Carlo. 45 sont qualifiés d’office, 7 passent par un tournoi qualificatif et 4 bénéficient d’une invitation (wild card).

3.748.926

La dotation totale de la compétition en 2016, simple et double compris.

130 000

spectateurs

Près de 130 000 spectateurs ont assisté à la semaine monégasque en 2016. La capacité du court Rainier III en mode Master 1000 est de 10.200 places

Historique

De la Festa au Country Club

Trente ans après la première édition du tournoi de « Lawn Tennis », tel que l’on nommait ce sport au début du XXe Siècle, décision était prise de construire un nouveau complexe entièrement dédié à la petite balle jaune. En 1928, le Monte-Carlo Country Club voyait ainsi le jour.

11 victoires de 1919 à 1926 pour Suzanne Lenglen dans sa robe signée Jean Patou.

1922-1934
Trente ans après la première édition du tournoi de « Lawn Tennis », tel que l’on nommait ce sport au début du XXe Siècle, décision était prise de construire un nouveau complexe entièrement dédié à la petite balle jaune. En 1928, le Monte-Carlo Country Club voyait ainsi le jour.

Les travaux battent leur plein, le nouveau complexe prend forme et sera inauguré un an plus tard.

1922-1934
Trente ans après la première édition du tournoi de « Lawn Tennis », tel que l’on nommait ce sport au début du XXe Siècle, décision était prise de construire un nouveau complexe entièrement dédié à la petite balle jaune. En 1928, le Monte-Carlo Country Club voyait ainsi le jour.

Le premier tournoi organisé dans le nouveau Monte-Carlo Country Club en 1928.

1922-1934
Trente ans après la première édition du tournoi de « Lawn Tennis », tel que l’on nommait ce sport au début du XXe Siècle, décision était prise de construire un nouveau complexe entièrement dédié à la petite balle jaune. En 1928, le Monte-Carlo Country Club voyait ainsi le jour.

Le duo français de la finale du Butler Trophy (double hommes) Jacques Brugnon et Henri-Jean Cochet, avec Mrs Butler.

1922-1934
Trente ans après la première édition du tournoi de « Lawn Tennis », tel que l’on nommait ce sport au début du XXe Siècle, décision était prise de construire un nouveau complexe entièrement dédié à la petite balle jaune. En 1928, le Monte-Carlo Country Club voyait ainsi le jour.

Premier mari de la Princesse Antoinette, Aleco Noghès pose avec le Monte-Carlo Beach en fond. Dans les années 30 le MCCC, le « Beach » et le Sporting d’été donnaient vie au Larvotto tel qu’on le connaît aujourd’hui.

1922-1934

1922

1927

1928

1932

1934

Passez les années pour voir les évolutions. Photos Archives Monte-Carlo SBM

Monte-Carlo

Diaporama

photo -

01
Vue aérienne du Monte-Carlo Country Club en mode Rolex Master.
02
L'affiche officielle de l'édition 2016 remportée par Rafael Nadal.
03
La terrasse du restaurant offre une vue imprenable sur le Court Rainier III.
04
Le public afflue au village officiel du Rolex Master.
05
Vue du Monte-Carlo Beach, d'où l'on peut entendre les réactions du public durant les matchs.
06
Vue du Monte-Carlo Bay et de l'Hôtel Méridien voisin depuis le Court des Princes.
07
La Méditerranée se dévoile derrière les tentes du village officiel.
08
Un timbre spécialement conçu pour l'édition 2014 du Monte-Carlo Rolex Master.

Agrandir

HEROES

Les princes de la terre

Parmi les très nombreux joueurs qui ont brillé sur la terre du Monte-Carlo Country Club, en voici sept qui ont marqué ou marqueront encore le tournoi.

Rafael Nadal

vainqueur 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2016

01

Recordman du nombre de victoires (9), « Rafa » a fait tomber le très vieux record de Reginald Franck Doherty, vainqueur de la première édition en 1897, puis de cinq autres tournois bien avant l’avènement de l’ère Open (1968). Victorieux huit fois consécutivement de 2005 à 2012, l’Espagnol a renoué avec la succès en 2016 après trois ans de disette.

Ilie Nastase

vainqueur1971,1972,1973,vainqueur en double 1971, 1973, 1979

02

La légende roumaine du tennis a régné sur le tournoi au début des années 70 avec trois victoires consécutives, dont deux étaient doublées de victoires en double (1971 et 1973). Battu en finale par Andrew Pattison en 1974, il manqua de peu la passe de quatre succès de rang. Sa victoire dans le double en 1978 fut le baroud d’honneur monégasque de cet immense joueur.

Björn Borg

vainqueur 1977, 1979, 1980

03

Battu en finale par Ilie Anastase en 1973, la star suédoise s’est imposée trois fois par la suite à Monte-Carlo, où il n’a toutefois pas connu la même réussite qu’à Roland Garros (6 victoires) ou Wimbledon (5 victoires). Il y jouera son dernier match en 1984, battu par le tout jeune Henri Leconte (19 ans alors), puis y effectuera un come-back aussi remarqué que sportivement raté en 1991.

Thomas Muster

vainqueur 1992, 1995, 1996

04

Dans le coeur des années 90, l’Autrichien fait parler sa puissance et celle-ci fait des merveille sur terre battue, sa surface de prédilection. Il s’impose une première en 1992 à Monte-Carlo, puis récidive en 1995 (40 victoires consécutives sur terre battue et victoire à Roland-Garros cette année-là) et 1996, année où il se classe en tête du classement ATP durant 6 semaines.

Novak Djokovic

vainqueur 2013, 2015

05

16 avril 2012, coup de tonnerre sur le central ! Vainqueur sans discontinuer depuis 2005, Rafael Nadal s’incline face à « Djoko », qui s’impose pour la première fois à Monte-Carlo. Un an auparavant, le champion serbe s’était incliné pour la deuxième fois en finale contre l’Espagnol (la première fois en 2009). En 2015, il s’impose à nouveau à domicile, lui le résidant monégasque et supporter de l’AS Monaco !

Roger Federer

finaliste 2006, 2007, 2008, 2014

06

C’est presque une curiosité. Légende vivante du tennis, n°1 ATP en 2004, 2005, 2006, 2007 et 2009, vainqueur de tous les tournois du Grand Chelem (17 au total), Roger Federer n’a jamais gagné sur la terre battue monégasque. Aucun joueur n’a disputé autant de finales que lui sans jamais s’imposer en Principauté ! Malédiction.

Gaël Monfils

finaliste 2016

07

Battu au premier tour en 2005, 2006, 2007, 2009 et 2013, au deuxième en 2008 et 2014, forfait en 2010, 2011, 2012, quart de finaliste en 2015… Le parcours monégasque de Gaël Monfils fut un long chemin de croix avant qu’il ne soit, en 2016, le premier français à atteindre la finale depuis Cédric Pioline en 1998. S’il s’est incliné face à un Nadal renaissant, il aura peut-être l’occasion de faire mieux lors des prochaines éditions…

Le saviez-vous?

Un supporter nommé « Djoko »

Résident monégasque, Novak Djokovic est un fervent supporter de l’AS Monaco.

Quand il n’est pas engagé en tournoi, le n°1 du tennis mondial profite de la quiétude de la Principauté pour s’y reposer et s’y entraîner. À plusieurs reprises les installations de l’AS Monaco ont été mises à sa disposition. En tribunes, « Djoko » n’est pas du genre à cacher ses émotions. Supporter les Rouge et Blanc est devenu une évidence pour lui qui est tombé amoureux de la Principauté. Il y a d’ailleurs ouvert un restaurant vegan au printemps 2016. Hélas pour lui, il n’a pas connu le succès au Rolex Masters dans la foulée, mais nul doute qu’il inscrira à nouveau son nom au palmarès à l’avenir.

Le saviez-vous?

Le MCC c’est toute l’année !

Quand il ne se met pas en mode Rolex Masters, le Monte-Carlo Country Club permet à ses membres de disposer de 22 courts en terre battue, d’un centre de fitness, d’une magnifique piscine avec vue mer et de terrains de squash.

Au MCC on pratique aussi le snooker ou le bridge. L’été le Lounge Bar, ses cocktails accompagnés de finger food et son ambiance Lounge offrent de très jolies soirées. Les restaurant « Le Club House » et le « SunSet », situé au bord de la piscine, sont idéaux pour le déjeuner. Des dîners privés, uniquement sur réservation, sont également organisés dans ce temple du tennis qui est aussi un temple de la détente et du bien-être.

Le saviez-vous?

Berdych, la rencontre

Finaliste malheureux en 2015 face à Novak Djokovic, le joueur Tchèque, Tomas Berdych, a rencontré une équipe de l’AS Monaco TV avant l’édition 2016.

Plutôt discret hors de ses exploits tennistiques, tels qu’une double victoire en Coupe Davis en 2012 et 2013, Thomas Berdych a livré un entretien très agréable face caméra et en dehors. Comme Novak Djokovic, Tomas réside en Principauté et s’est rendu plusieurs fois au Stade Louis-II, notamment lors du quart de finale de l’UEFA Champions League face à la Juventus du Turin en 2015. S’il avoue ne pas être un excellent footballeur, le compatriote de Jan Koller reconnaît suivre de près les résultats de l’AS Monaco. Désormais c’est avec un maillot floqué à son nom qu’il le fera !